+ Afficher le menu

Le miel Nicolas Chapuis

Découvrez le miel Nicolas Chapuis

Un miel d’excellence 100% Français

Le miel vendu en masse en grande surface est tout sauf de bonne qualité. Coupé, mélangé, dilué, parfois entièrement fabriqué dans des usines chinoises, c’est devenu le produit alimentaire le plus fraudé du monde. Acheter son miel en local chez le producteur permet d’éviter un bon nombre d’arnaques, mais le soin apporté dans la production peut fortement varier d’un apiculteur à l’autre. Certains utilisent les mêmes méthodes que les industriels pour réduire les coûts au détriment de la qualité.


A l’inverse de ces pratiques, Nicolas Chapuis propose un miel d’excellence, garanti sans mélange, non-coupé et non-trafiqué. C’est un miel 100% Brut de ruche, extrait à froid, respectueux du travail des abeilles et produit grâce à une sélection rigoureuse des floraisons.

Ce travail préserve les qualités nutritives du miel et lui confère un goût incomparable.

pot 1

Nicolas Chapuis:


"Natif du Chablais Savoyard et amoureux de notre région, j’ai abandonné mon poste d’ingénieur pour me consacrer à l’apiculture. Je travaille exclusivement de manière artisanale.

J’ai choisi de pratiquer une apiculture respectueuse de l’abeille c’est-à-dire d’observer la démarche la plus naturelle possible envers elles.

"Mes miels sont 100% bruts de ruche. Ils sont extraits à froid et ne sont ni chauffés ni pompés afin de préserver tous leurs arômes et leurs vertus."

La richesse de la Haute-Savoie

"Tous mes miels sont produits en Haute-Savoie. Le miel Savoyard est un miel de haute qualité de part son terroir (avec ses richesses florales exemplaires) et de part une présence très limitée de pesticides.

Au lieu de produire uniquement un « miel toutes fleurs » alliage de tous les miels d’une saison, la biodiversité exemplaire de la Haute Savoie me permet de suivre différentes fleuraisons afin de vous proposer une gamme de miels variés, dont chacun possède son propre arôme et des vertus différentes. Je suis heureux de vous faire découvrir les produits de la ruche, qui contribuent à la richesse de notre terroir."


Voici les miels produit en 2020 : (certains ne seront de retour qu'en 2021)

Crémeux (colza), Pissenlit, Printemps (Sycomore), Sainfoin, Acacia, Fleurs, Fleurs Montagne, Forêt, Tilleul, Erable Plane, Châtaignier, Eté (tilleul tardif), Alpage

ruche 5
ruche 3

Différences entre un miel artisanal et un miel industriel 

Un miel artisanal est un miel brut, c’est-à-dire non chauffé, non pompé, non filtré, juste tamisé.

Découvrez le plaisir d'un vrai miel artisanal, totalement différent d'un miel industriel, d’un miel frelaté, ou provenant d'un apiculteur peu respectueux de ses abeilles dès lors qu'elles produisent.


Le miel industriel

Sans parler du miel de Chine, fabriqué chimiquement par assemblage de divers sucres et mélanges, les miels industriels sont produits par des apiculteurs généralement professionnels, qui pratiquent la transhumance dans le seul but de produire de plus grosses quantités de miel au cours de leur saison.

Si je suis plutôt fondamentalement d'accord avec le courant végan concernant la dénonciation de l'exploitation animalière dont les abeilles font partie dans ce cas , je voudrais davantage traiter ici du produit Miel.


La plupart du temps, comme les quantités produites sont importantes, l'apiculteur industriel a recours à des chaînes d'extraction afin de limiter le coût de la main d'œuvre. Pour ce faire, les rayons de miel passent par de grosses centrifugeuses qui, lors de l'extraction, oxydent considérablement le nectar et détériorent sa qualité gustative. Ensuite, le miel est chauffé pour pouvoir rester liquide et être aspiré et filtré par de grandes pompes qui le projetteront dans des maturateurs industriels.


--> Quel impact en ce qui concerne la qualité de ce miel ?


  • Le chauffage « cuit » le miel ce qui détruit sa composition naturelle et élimine la majorité de ses enzymes. Ceci réduit considérablement ses propriétés, en particulier celles de renforcement immunitaire.
  • Le pompage dénature le miel en modifiant sa composition microscopique, ce qui a pour conséquence de diminuer son arôme.
  • Le filtrage, quant à lui, n’est réalisable que sur un miel fluidifié par le chauffage, et affaiblit également son parfum.

Le miel artisanal

Le miel artisanal est issu de petites unités de productions. Il provient généralement d'apiculteurs amateurs ou de quelques professionnels qui ont comme moi fait le choix de produire dans les règles de l'art. Bien entendu, un bon miel artisanal sera commercialisé à des prix au-dessus de la grande distribution.

Notez cependant que certains miels issus de l'apiculture amateur ne valent guère plus que les miels industriels car leurs producteurs empruntent du matériel aux industriels et ont ainsi recours à des désoperculations chauffantes, des traitements avec des produits illicites et/ou ne respectent pas la législation sur la mise en pot, notamment en ce qui concerne les plafonds autorisés d'humidité.


Un véritable miel artisanal passe d'abord par un apiculteur passionné par ses abeilles. Quand tel est le cas, on dit que c'est un "Berger des Abeilles" et non un bourreau des abeilles.

Pour sublimer le travail de ses abeilles, le berger ne les force pas à produire. Il se contente de veiller à leur bien-être, et leur apporte le cas échéant les soins adéquats.

Au moment de la récolte, il extrait uniquement le surplus, c’est-à-dire les cadres de hausse (ceux qui sont ajoutés en étages supplémentaires au-dessus de la ruche lorsque la saison est favorable) sans toucher au miel que les abeilles ont stocké dans les cadres du corps de la ruche.


  • L’apiculteur artisanal ne pratique pas l'extraction du miel à chaud mais à froid, méthode plus lente et contraignante.
  • Il le tamise et le met en maturateur manuellement à l’aide d’un simple sceau pour éviter la chauffe et le pompage.
  • La mise en pot est effectuée avant que le miel ne commence sa cristallisation. 
  • Il produit des miels purs et bruts, en ce sens : ses miels sont entièrement naturels.



L'apiculteur artisanal vit de sa petite production, ainsi le miel produit devient un miel de partage, qui rétribue le Berger des abeilles en conséquence.

pissenlit duo

Cristallisation du miel

La cristallisation du miel est un phénomène naturel et un gage de qualité.

Tous les miels se cristallisent. Il s’agit d’un phénomène naturel et non pas d’une détérioration, il reste bien sûr parfaitement consommable.


cristalisation duo

La cristallisation est plus ou moins rapide selon le type de miel, la température de stockage ou le taux d’humidité. Le miel de printemps en particulier cristallise très vite (à l’exception du miel d’acacia).

Cependant, la texture du miel influence notre expérience gustative. Il se peut d’ailleurs que certains miels (notamment le miel de printemps, selon les nectars) n’aient plus le même goût une fois cristallisés, et les consommateurs pourraient supposer qu’il est gâté, ce qui est une erreur.

Certains l’aiment sous une forme plus « crémeuse », plus facile à mettre sur les tartines.

---> C’est ainsi que l’industriel, pour satisfaire le consommateur, est tenté d’ajouter des substances pour que le miel reste liquide, ou pour le rendre plus crémeux.


La cristallisation du miel est un gage de qualité. C’est la preuve que le miel a été extrait à froid (donc non chauffé), et n’a subi aucune transformation ou ajout d’additifs type sirop de sucre.

Dans la ruche il fait une température de 35-37°C, ce qui maintient le miel à l’état liquide. Avec le temps, chaque miel va s’épaissir plus ou moins vite, et évoluer vers des formes différentes : cristallisation plus ou moins fine. Ce phénomène est entièrement naturel.


Le type de cristallisation dépend essentiellement de deux facteurs :

  • L’origine du nectar : la texture du miel est tributaire de la provenance du nectar, car celle-ci détermine l’équilibre des sucres principaux de sa composition : le fructose et le glucose. Un miel contenant plus de fructose que de glucose mettra plus de temps pour cristalliser. Inversement, un miel dont le nectar est plus riche en glucose, cristallisera plus vite. Cette durée peut ainsi varier de quelques jours (miel de printemps) à plusieurs mois (par exemple 6 mois pour le miel de châtaignier). C’est pourquoi l’apiculteur doit extraire en urgence ses miels de printemps, avant qu’ils ne restent figés dans les cadres.
  • La température : le phénomène de cristallisation est accéléré par le froid. C’est autour de 12/14° C, qu’un miel cristallisera le plus rapidement. A l’inverse, la chaleur retardera la cristallisation ou liquéfiera un miel qui avait durci. Aux alentours de 37°C (température de la ruche), un miel solide reprendra donc sa texture liquide ainsi que sa couleur originelle. En effet, il faut savoir qu’en cristallisant, tous les miels paraissent plus clairs.


La cristallisation est donc un phénomène intrinsèque au miel et un gage de qualité pour le consommateur.

 

Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison nationale et UE
Livraison en France, Suisse et UE
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Inscription à la newsletter

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,